Les amours
de Sarah Bernhardt

L’Unique, la Divine

Sarah Bernhardt, l’Unique !
Sarah Bernhardt, la Divine !
Si les passions de sa vie n’avaient pas existé, eût-elle joué si bien la tragédie ?
Sarah ne peut vivre sans amour. Ses passions sont ardentes, torrides, exaltées, fiévreuses, fanatiques ! En un mot, elles sont aussi authentiques que les sentiments qu’elle joue et qui la poussent au-devant du public.
Elle pleure, elle défaille, elle s’évanouit, elle meurt, elle rugit, elle s’offusque.
Ses personnages la soulèvent, ses passions la transportent, ses scandales l’indiffèrent.
Sarah Bernhardt respire et vit sur scène autant que dans les bras de ses amants.
Retour aux poches