Les amours
de la Reine Margot

Les amants sacrifiés

Marguerite de Valois, celle qu’on surnomme “Margot”, hélas trop courtisée par ses frères alors qu’elle n’est qu’une adolescente, commence une vie amoureuse bien compromise dans une cour royale à la fois brillante et sanglante, où la religion prend un visage effroyable.
Passionnément éprise du jeune duc de Guise, on lui impose, pour des raisons politiques, un mariage avec Henri de Bourbon, roi de Navarre. L’échec conjugal la mène dans les bras du sire de la Mole qui périra la tête tranchée autant parce qu’il était l’amant de Marguerite que pour ses conspirations. Sa folle passion avec Bussy d’Amboise se termine dans un duel à l’issue fatale. Vient ensuite celui auquel elle adresse ses plus belles lettres d’amour : le beau, le séduisant mais infidèle Champvallon. Vivant en Béarn, son dernier amant, l’écuyer d’Aubiac, subit aussi une fin tragique par pendaison en place de Grève. Et la tragédie se poursuit, quand elle revient au Louvre, c’est pour apprendre l’assassinat de son bel amour de jeunesse, le duc de Guise.
De ses amours malheureuses, Margot n’a plus que de tristes regrets et l’image de ses amants sacrifiés.
Retour aux poches