Les amours
de Ninon de Lenclos

Les mille amants

À quatre-vingts ans, Ninon de Lenclos avait encore des amants. À cet âge, elle distribuait ses faveurs aux prélats et recevait aussi de jeunes gentilshommes venus la voir pour apprendre l’art de l’amour. Oui ! Ninon n’aurait pas été Ninon si elle avait agi autrement. Quel écrivain de son époque n’a pas brossé son portrait ?
Toujours prête à suivre une aventure galante, passant de favori en favori, Ninon classait ses amants par catégories. Libertine, courtisane, Ninon aimait les hommes, rejetant tous les principes religieux, moralisateurs, hypocrites et mensongers.
Extraordinaire séductrice, elle devait gêner dans certains milieux l’opinion publique par la liberté de ses propos. En effet, elle voulait vivre en femme libre d’esprit et indépendante, sans être jugée ni blâmée.
Retour aux poches