LA SECONDE ÉPOUSE

Tome 5

La pharaonne Hatchepsout n’est plus qu’un brûlant souvenir mais les Thébaines demeurent. Fougueuses, ardentes, elles suivent le cours des années emportées par les crues du Nil, parfois ravageuses, qui envahissent terres et villages, raflant des milliers de vies humaines sur leur passage dévastateur.
Le tome V des Thébaines, La Seconde Épouse, traverse trois générations de pharaons, glorieux et vainqueurs, dont le règne guerrier a pour but d’élargir les frontières de l’Égypte. Conquérants jusqu’aux portes de l’Asie, ils ramènent honneurs, butins et esclaves. Des files d’hommes, de femmes et d’enfants, fragilisés par la fatigue du long chemin qui sépare l’Euphrate du Nil, murmurent en marchant le nom de leurs dieux.
Alors surgissent à Thèbes d’autres idées, d’autres traditions. La politique égyptienne évolue et les princesses asiatiques se haussent tout d’abord au rang de Seconde Épouse puis de Reine. C’est ainsi que Moutmouia, la Mitannienne, donne le jour au troisième Aménophis.
Les Thébaines se propulsent dans un vent qui ne souffle plus de façon habituelle, enlevant un peu de terre à leurs profondes racines égyptiennes.

UN PEU D’HISTOIRE

Quand Thoutmosis III monte sur le trône, il ne songe qu’à étendre les frontières de l’Égypte. Ce sont les pays en bordure de l’Euphrate qu’il convoite : la Babylonie, l’Assyrie, le Mitanni ainsi que le Naharina, contrée florissante et prospère qui grandit en puissance. Quant à l’empire hittite, il jette un œil concupiscent sur la riche Égypte, que le règne d’une femme a peut-être rehaussée au niveau du commerce et de l’agriculture, mais a affaiblie au niveau de l’armée.

Devenu enfin pharaon, Thoutmosis III, avide de batailles et de gloire, part pour les pays d’Asie. Il fera dix-sept expéditions étrangères, toutes légendaires, soumettant les pays conquis en leur imposant de lourds tributs. Il rapportera aussi d’impressionnants butins — dont le recensement n’est pas une mince affaire — accompagnés de princesses asiatiques et d’esclaves. Il fera de l’Égypte un pays solidement appuyé sur la vassalité des pays qu’il domine.


LE ROMAN

Satiah, la fille de Séchat, devenue Seconde Épouse du Pharaon Thoutmosis III, préfère sa liberté à l’existence étriquée du harem. Délaissée par le pharaon dont elle a une fille, Beket, elle vit une passion partagée par un navigateur crétois. Celui-ci disparaîtra dans une crue qui déferle sur le pays, franchissant inexorablement terres et villages, emportant sur son passage dévastateur bien des vies humaines. Satiah aura la douleur de perdre non seulement Mykos, son amant, mais aussi sa mère, Séchat, qui avait élevé en partie Beket.

Retour aux thébaines