L’IMPOSSIBLE SOLEIL

Tome 10

L’impossible soleil !
C’est l’astre qui brille pour le pharaon hérétique Akhénaton et sa belle épouse Néfertiti qui se plaît à tout réformer : les traditions, la religion, la sculpture, la peinture et même la mode où robes et pagnes, portés depuis tant de dynasties sans changement, adoptent un style nouveau.
L’impossible soleil ! C’est aussi celui des Thébaines qui, audacieuses, habiles et pertinentes, engagent leur destin, traversent les conflits et atteignent les buts qu’elles se fixent.
Neby est revenue des pays asiatiques avec ses deux filles. Elle s’installe dans la nouvelle cité où elle retrouve le grand prêtre Panehesy bien obligé, lui aussi, de suivre le dieu imposé au peuple.
Désappointée, Neby doit se plier aux exigences de Néfertiti et aux contraintes de la cour installée à la cité d’Akhet-Aton où l’armée des Metjaï dirige, ordonne et massacre ceux qui refusent d’adorer Aton, le dieu du soleil.
Amon n’est plus, mais dans le cœur des Thébaines vibre toujours la gloire de leurs aïeules.

UN PEU D’HISTOIRE

Néfertiti et son mystère. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Princesse mitannienne, babylonienne ou simple fille de la noblesse thébaine ? Quoi qu’il en soit, elle est reine d’Égypte, épouse du pharaon Akhenaton et met au monde six filles.


Partout, Néfertiti apparaît comme l’égale de son époux, associée à toutes les représentations officielles, et la fonction politique qu’elle tient est essentiellement tournée vers les pays hittites et ceux de Babylonie. Elle entretient des rapports avec Tushratta, le roi du Mitanni qui envoie sa fille Tahoudebat pour épouser Akhenaton.


Si Néfertiti n’eut pas à combattre réellement la concurrence de diverses concubines ou d’une Seconde Épouse, elle eut à combattre celle de sa fille aînée Meritaton qui épousa son père à la fin de son règne. En cela Akhenaton n’était pas novateur puisque, tout comme ses prédécesseurs, il éprouva le besoin d’avoir recours à l’inceste pour purifier sa descendance.


LE ROMAN

Neby, qui à présent connaît ses nobles origines, refuse de laisser sa fille à Panehesy dont la femme est stérile. Acceptant la mission de Néfertiti, elle se rend aux temples de Karnak sous la protection du Grand Mahou, Chef de toutes les Polices d’Égypte, y compris celles des « Metjaï », police personnelle du pharaon Akhenaton.


Outrepassant ses fonctions de protecteur et de défenseur, Mahou séduit Neby qui se laisse un temps dominer par la séduction de l’ambitieux policier.


Puis tout se complique à Thèbes. Les prêtres d’Amon se révoltent. Le nouveau pharaon se fait construire une nouvelle capitale et impose le dieu unique Aton. Les crimes se multiplient, les prêtres d’Amon fuient Karnak et ceux qui restent se font tuer. Tous les dieux d’Égypte doivent disparaître, ceux des provinces comme ceux de Thèbes.


Obéissant à son pharaon, l’ambition de Mahou atteint son paroxysme et les Metjaï suppriment tous ceux qui ne se plient pas devant Aton.


Une nouvelle mission est confiée à Neby, celle de partir en Asie convaincre les rois étrangers que seul Aton est le vrai dieu d’Égypte.


De nouveau enceinte, mais cette fois de Mahou, Neby embarque sur « L’Œil d’Aton », navire que lui a donné Néfertiti. Elle ne reviendra que dix ans plus tard, les yeux repus de la Canée, de la Palestine, de Chypre, du Mitanni, de Babylone et du Hatti.

Retour aux thébaines